Jean Claude Hiquet | D'ici à demain
Jean Claude Hiquet | D'ici à demain

Tarnos - PS -  Le Seignanx - Bayonne ville centre 

Dossier sur le fiasco des Allées Shopping à Ondres. Il peut être consulté ICI

Seignanx. Une fiscalité reconfigurée ...  plus juste

 

Il se prépare dans la communauté de communes du Seignanx une refonte fiscale d'ampleur. Pour la comprendre il faut remonter au mandat précédent et à l'opposition entre la majorité municipale de Tarnos qui ne souhaitait pas de TEOM ( Taxe d'enlèvement des ordures ménagères) et le Président de la CC qui l'a faite voter de façon rocambolesque. ( 2 votes nécessaires,  le second en sa faveur).

Il est vrai qu'à l'époque la situation financière était telle que le département était venu à la rescousse avec un échange foncier pour plus de 3 millions d'€ et une TEOM votée à 10%. Cette taxe frappe tous les ménages et se trouve particulièrement injuste.

 

La nouvelle majorité ne pouvait laisser en l'état une situation qu'elle avait si durement critiquée quand elle était dans l'opposition.
 Elle a donc proposé une fiscalité reconfigurée dont les grands principes ont été transmis à la population (Voir illustration ci dessus)
Cette fiscalité ne consiste pas à supprimer la TEOM ce serait trop couteux pour les finances locales, mais à la diminuer. Chaque foyer y gagnera. La TEOM passera de 10% à 5%. Mais il faut bien compenser cette baisse et ce sera la création d'un impôt nouveaula "taxe intercommunale sur le foncier bâti". L'avantage est de permettre de nombreuses exonérations pour les "plus fragiles et les plus modestes" ce qui n'est pas possible dans la configuration actuelle.

 

Que penser de ces nouveautés? Je vois déjà les opposants avancer sur le thème "Voila un impôt nouveau en gardant la TEOM" en ajoutant " cette majorité est celle des impôts et des reniements".

C'est bien sûr politicien et inexact. C'est une fiscalité juste et efficace qui est recherchée. Il faudra le démontrer par une communication très précise. Des situations réelles, des cas seront je l'espère présentés avec graphiques, comparatifs et simulations dans le temps.
Les premières données montrent un plus de justice mais sur ces thèmes il est difficile de convaincre car la méfiance sera de mise. Une "solidarité confortée" l'enjeu est de taille    
                                                                                 Jean Claude Hiquet  29-09-2021              

Anniversaire de la médiathèque de Tarnos le samedi 25 septembre avec  Magyd Cherfi invité pour présenter son livre "La part du Sarrasin"

 

Voila 11 ans que la médiathèque est entrée dans le quotidien des tarnosiens. les 10 ans n'avaient pu être fêtés l'an passé pour des raisons de Covid. Ils le furent le 25 septembre

Cette Médiathèque est singulière, non parce qu'elle est située en centre ville ou gratuite, mais parce qu'elle est construite sur un terrain résultant d'un don avec une condition précise: pas de construction d'immeubles. Il a fallu  respecter cet engagement et donc on trouve en sous sol la Médiathèque avec comme toiture un jardin public. Pour signifier cette obligation d'un terrain sans immeubles, il a même été planté 3 arbres qui ont leurs racines dans ce lieu de culture et leurs branches dans le parc qui est toiture de cette réussite architecturale. (On pourra lire  plus bas ce que j'écrivais sur la Médiathèque en 2011) 

 

Le samedi 25 septembre, avec 1 an de retard, plusieurs initiatives étaient prévues pour cet anniversaire. Je retiens la venue de Magyd Cherfi invité pour présenter son livre "la part du Sarrasin"

Magyd Cherfi a dévoilé sa "part de gaulois et de sarrasin". Il est donc revenu sur la question de l'identité dans la société aujourd’hui. Il a indiqué avec nombre d'anecdotes, de grandes ou de petites histoire, son itinéraire troublé, plein de contradictions et finalement empêché.
On a bien compris que les racines étaient pour chacun une donnée incontournable. Mais quand on est Berbère, Algérien, et que, devenir français, est un souhait sans cesse rejeté par la société française, c'est terrible.

Le racisme ambiant, les discriminations variées font que malgré les efforts d'intégration, être français devient impossible dans le regard, les attitudes, ou les jugements des autres. 
Cet objectif s'éloigne chaque fois qu'on le croit atteint. Ceci est essentiellement vrai pour les arrivants du Maghreb ou provenant des autres pays africains ainsi que leurs enfants ou petits enfants. 


Les exemples de Platini et de Benzema qui ne chantent  pas la Marseillaise, sont très parlants. Ce n'est pas un sujet pour Platini alors que ça devient inadmissible pour Benzéma.

Magyd Cherfi a certes fait œuvre personnelle, mais son histoire a eu un écho très important dans l'assistance tant les témoignages  des intervenants furent nombreux et cette rencontre animée.. 

La démonstration a été faite que la France n'a pas purgé son histoire coloniale avec l'Afrique et que ceci pèse dans les esprits ou les réflexes des personnes concernées. 

Pour Magyd Cherfi quand Rocard disait "On ne peut accueillir toute la misère du monde mais simplement notre part" il avait en tête l'immigration arabe ou africaine. Pourtant le même Rocard écrira bien plus tard " Si l'on ne donne pas une patrie aux jeunes immigrés nés en France, ils se créeront dans leur tête une patrie imaginaire. L'intégrisme et le fanatisme feront le reste ...". 
Magyd Cherfi a constaté avec regrets dans son livre l'absence de patrie offerte aux jeunes issues de l'immigration.

                                                                                            Jean Claude Hiquet 29/09/21

 

Départementales dans le Seignanx: la gauche confirme les résultats contestés de 2015.


On se rappelle les péripéties des départementales de 2015. Elles ont eu des effets directs en 2021 pour ce qui est des prises de position et des résultats.                Voir suite ci dessous

 Jean Claude Hiquet 1er juillet 2021

Départementales dans le Seignanx: la gauche confirme les résultats contestés de 2015.
Departementales Ondres St Martin Tarnos [...]
Document Adobe Acrobat [51.7 KB]

Territoires et décisions de couvre feu ubuesques.

 

Depuis une semaine le département 64 est soumis à un couvre feu justifié de 21h à 6h du matin. Chacun doit accepter des règles indispensables et une discipline rigoureuse dans les conditions de crise sanitaire gravissime que nous connaissons.

Mais comment comprendre le manque de bon sens qui a prévalu pour déterminer les territoires concernés? Comment comprendre que l'on puisse fonder une stratégie de combat contre le virus en fonction des périmètres administratifs et non des bassins de vie?

Le virus suit les hommes  et se développe en fonction de la vraie vie et donc des déplacements réels. Ceci avait échappé à nos décideurs peut-être énarques.

 

Les décisions efficaces sont à prendre dans les bassins de vie. Celui de Bayonne est défini par l'INSEE.

Mais ceci, la bureaucratie jacobine ne sait pas faire. On en arrive donc à des stupidités bien de chez nous. La commune de Boucau est sous couvre feu mais Tarnos ne l'est pas. Et France bleu peut introduire un éditorial ainsi:" La rue Georges Lassalle, entre Boucau et Tarnos, est divisée en deux : il y a d'un côté les habitants qui sont soumis au couvre-feu de 21h, et de l'autre ceux qui peuvent faire la fête toute la nuit"

Le poids démesuré des administrations territoriales, départementales en particulier, explique une situation ubuesque. A quand  les politiques en fonction de la vie telle qu'elle est? Les blocages ne sont pas forcément au sommet de l' Etat pour parvenir à une vraie démocratie locale.

                                                                                                                           Jean Claude Hiquet 28-10-2020

Le vent a tourné. Un Seignanx pour tous. Un Seignanx citoyen

Le mercredi 15-07, Isabelle Dufau est devenue la nouvelle présidente de la communauté de communes.

C'est un choix qui reflète les affinités à gauche, entre les 3 conseils municipaux des villes les plus peuplées: Tarnos, St Martin, et Ondres. (Voir article Rassemblements à gauche gagnants dans le Seignanx, et ses trois principales communes)
En réalité le Maire de Tarnos a souhaité ne pas cumuler, et soutenir une femme ce qui reste encore trop rare, et il a bien fait. 

De plus, de sa part, soutenir une candidate qui, pour le PS, s'était désistée en sa faveur aux dernières départementales, marque une volonté de faire vivre les Rassemblements de la gauche dans le canton. Dans tous mes mandats, et avec Isabelle Dufau, c'est toujours ce que j'ai défendu contre vents et marées, quand ce n'est pas aussi contre la fédération des Landes du PS, ou contre l'ancien président de la CC.

C'est donc avec une énorme satisfaction que j'ai accueilli  les résultats des dernières municipales et la désignation d'Isabelle Dufau. Le vent a tourné. En quoi?

 

C'est d'abord un Seignanx pour tous. 
Durant les 2 derniers mandats, la CC avait perdu complètement sa vocation d'Etablissement public de coopération. Il ne s'agissait pour les "socialistes" majoritaires que de compter, de faire fonctionner la calculette pour savoir, si à une ou 2 voix près la majorité serait obtenue. Aucun travail commun en amont des projets n'était organisé.

Au bout du compte les tarnosiens s'étaient trouvé lésés, puis finalement exclus de toutes les décisions de l'exécutif local. La vocation et l'esprit de la CC s'étaient dégradés atteignant un point de non retour. 
Les électeurs ont tranché et aujourd'hui la nouvelle Présidente devra penser "Seignanx pour tous" dans toutes les décisions. Des amis me disent que le Seignanx s'occupera de Tarnos Ondres et St Martin. C'est mal connaître Isabelle Dufau et la majorité tarnosienne fervents partisans d' équité et de co-construction des projets et initiatives à promouvoir.

 

Il y aura aussi la volonté de parvenir à un Seignanx citoyen. Il faudra ici une rupture avec les  méthodes plutôt autoritaires quand ce n'est pas claniques des 2 mandats précédents.

Tout au plus une AG d'élus avait été organisée sur la TPU. C'était le moins. Il y eut des réunions d'information simplement, sans conséquences sur des décisions prises.

Sur les allées Shoping, véritable fiasco des dernières années, jamais une réunion publique n'a été organisée. Mes demandes avaient été nombreuses. On était dans le Seignanx à l'opposé de ce qui s'est fait à MACS, qui avait prévu un "Jury citoyen", à l'occasion du projet controversé du Golf de Tosse. Ici rien que des communications dans la presse sur les emplois à venir.

La nouvelle majorité consultera. C'est un engagement, Il y a l'expérience Tarnosienne dans ce domaine. Tout récemment, I Dufau a indiqué que seraient organisées des assises du Seignanx. C'est de bonne augure pour la suite.

 

Ceci dit, les premières dispositions seront scrutées et commentées. Il serait bon dans le contexte actuel de crise de revenir rapidement sur 2 dispositions emblématiques du mandat précédent:

-  je m'étais insurgé, en 2014, en interne au PS, contre la première décision du Nouveau président consistant à augmenter les rémunérations des élus communautaires. Il serait bon de revenir dessus.

- La TEOM devrait être rapidement revue, pour en venir à un taux raisonnable pour cette taxe.

En réalité les CC sont à la croisée des chemins. La loi NOTRE qui permet d'accumuler les compétences au détriment des Maires et de centraliser à tout va, sera revue dans les faits. Déjà le nouveau premier ministre parle de "Bassins d'emploi" et invite comme il dit les couples "Maires/préfets" a la lutte contre le chômage dans leur territoire réel. On a ici des perspectives nouvelles pour les élus locaux, dans leur bassin de vie. 
Pour cette décentralisation de fait, le Seignanx, avec des outils comme le CBE, est à même de proposer des chemins pour le développement économique et la transition écologique dans notre bassin d'emploi.
                                                                                Jean Claude Hiquet. 18-07-2020

Installation du Conseil municipal de Tarnos, le samedi 23 Mai. Responsabilité.

l'installation d'un CM est toujours un moment fort, rempli d'émotions. A travers les images, excellemment diffusées sur Facebook, (Merci aux techniciens) on ressentait cette atmosphère toute de satisfaction et de joie retenue. Les nouveaux élus ont été bien élus.

Ils n'ont montré, aucun triomphalisme, aucun esprit "règlement de comptes". Voir ci-dessous

Installation du conseil municipal de Tarnos
Installation du Conseil municipal de Tar[...]
Document Adobe Acrobat [50.5 KB]

La majorité municipale plébiscitée à Tarnos 

 

Les résultats des Municipales à Tarnos sont sans appel. La majorité sortante est plébiscitée. Le vote est certes venu dans un contexte très tendu, pour tirer des leçons certaines. Il y eut 58,07% d'abstentions. Le Coronavirus explique ce chiffre. Mais on peut estimer que ça pénalise toutes les listes.

Avec 68,6%, le Maire sortant affiche un score historique. Jamais la gauche unie n'avait atteint ce chiffre. Voir ci dessous

La majorité municipale plébiscitée à Tarnos
Article Municipales 15.pdf
Document Adobe Acrobat [56.9 KB]

Enfants: Camps Moyen Orient.  ACCUEIL

Mairies du Seignanx et Bassin de vie

RECLAMES

BAYONNE

CAUTERETS

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean Claude Hiquet | D'ici à demain