Jean Claude Hiquet | D'ici à demain
Jean Claude Hiquet | D'ici à demain

Site, inventaire politique personnel. Etats des lieux et des mémoires pour penser demain.

JC Hiquet Juin 2017 après Big-Bang.

 

LIENS A REGARDER

​​​

Fondation Jean Jaurès. pour le progrès et la démocratie dans le monde. Terra Nova, laboratoire d'idées progressistes.L'observatoire des inégalités pour regarder notre société en face. Avec un regard sur l'INSEE, sur l’Observatoire français des conjonctures  pour quelles alternatives économiques

Papiers faits à la main

   http://jeanlouisfauthoux.wordpress.com      Jean Louis Fauthoux       jl.fauthoux@gmail.com  

Européennes: Le "Désir d'Europe" est majoritaire. Le Big Bang de 2017 est confirmé

Le paysage politique issu du Big Bang des présidentielles de 2017 est confirmé: 40 ans de vie politique, sanctionnés sans  ménagement. Le scrutin du 26 mai a été la réplique fidèle des présidentielles. Et ce n'est pas parce que Mélenchon avait le premier appelé à un vote anti Macron ou parce que ce dernier s'est impliqué lourdement en fin de campagne. Ce sont les citoyens par leur vote  qui font les choix. 

Ces choix sont limpides. Le désir d’Europe est majoritaire en Franceet tous les souverainistes ou "nationaux" contestant les traités sont remerciés. C'est le cas de l'extrême droite et de la gauche populistes ou de l'extrême gauche. Le désirs d'Europe, ( 22,4% de Renaissance, 13,4% des verts, 8,4% de droite libérale, 6,1% d'envie d'Europe, 3,2% de Hamon, 6,8% de Lagarde, Brossat et Bourg) obtient 60% des suffrages. C'est le premier résultat à retenirqui conforte la démarche d'unité européenne entreprise depuis  la CECA ( Communauté économique de Charbon et de l'acier) entre la France et l'Allemagne dans les années 1950.

Les partis traditionnels sont laminés en France. Ayant analysé l'élection présidentielle comme une parenthèse ou comme un échec personnel de F Hollande ils n'ont toujours pas compris la nécessité de tourner la page et de se reconstruire. Le retour des "Eléphants" du PS, au soutien de Glucksmann, a-t-il permis de sauver quelques voix? Peut être même si l'effet inverse à celui recherché en a éloigné d'autres. 
Et que dire des "frondeurs "du quinquennat précédent?Marginalisation et disparition. C'était pourtant la "vraie gauche" autoproclamée qui se trouve contrainte à "prendre du recul" façon pudique de ne pas reconnaître un échec cuisant.

 

Les écologistes se retrouvent pas loin de leur meilleur score à un scrutin européen. Y Jadot a fait une bonne campagne avec des propositions concrètes. Ils sont la 3ème force politique en France. Parviendront-ils à surmonter leur sectarisme et à penser rassemblement?. J'en doute. Mais ils font partie de ceux, pour qui l'Europe fait sens, et ils auront un rôle central à jouer dans le futur parlement.

Si les Chrétiens démocrates restent "leader" pour la cinquième fois d'affilée, on constate que leur nombre d'élus recule de plus en plus à chaque élection. (37,4% en 99 et 23,8%en 2019). Quand aux socialistes européens ils ont pris le même chemin en passant de 38,2% en 1989 à 20% aujourd'hui. (Source bfmtv.com)

Si les extrémistes de droite avec 15,2% ont beaucoup augmenté, ils sont loin de pouvoir jouer un rôle quelconque.

Mais  PS et PPE n'ont plus la majorité absolue. Nous avons une configuration dans laquelle une majorité progressiste est possible,avec les libéraux et les écologistes. Et si enfin on comprenait que l'Europe bloquée depuis 20ans doit reprendre sa marche en avant! Le désir d'Europe majoritaireen offre la possibilité.

                                                                                        Jean Claude Hiquet   28-05-2019

Conférence Presse de Macron: Insuffisant... Carabistouilles, avancées et renoncements ...Le feu couve après le 1er mai
 

Le "Grand débat national" a donc été conclu par une conférence de presse le jeudi 25 Avril. Un exercice "jupitérien" qui venait après ces moments de concorde nationale lors de l'incendie de "Notre Dame de Paris". Le président a eu la bonne idée de ne pas mélanger les genres et de ne pas instrumentaliser un événement qui a touché les consciences au delà des milieux catholiques.

Les réactions aux mesures proposées furent caricaturalescomme d'habitude. Même le débonnaire Bayrou s'y est mis en affirmant "C'est une révolution" pour approuver. A gauche on a fait dans l'opposition systématique et la démesure inverse,  

En réalité de nombreuses pistes évoquées par le Président sont dignes d'intérêt. Pour clore l'épisode "Gilets jaunes" il fallait des mesures références et ne pas se contenter du convenable. Evoquer plusieurs fois "l'Art d'être français", cette façon Bobo de dire et de se comporter ne peut avoir d'effet sur des citoyens en marge de la société, qui se débattent dans une paupérisation qui n'en finit pas. La suite ci dessous.

Con féroce de presse Macron 25-04
Conférence Presse de Macron.pdf
Document Adobe Acrobat [53.5 KB]

Pour donner à chacun le pouvoir de vivre.

Enfin un document qui peut préfigurer ce que pourraient être les orientations d'une gauche de gouvernement, qui n'existe pas à quelques jours du scrutin européen. Chacun  a préféré tenter de faire prospérer sa boutique. Les apprentis boutiquiers ont remplacé les personnalités responsables qui manquent cruellement. Voir le site

Ce pacte du pouvoir vivre est une première étape: "Un pacte pour l’humain et pour l’humanité́. Un pacte pour tous et pour la planète. Un pacte du pouvoir de vivre, aujourd’hui et demain, dans la dignité́ et le respect, un pacte qui nous engage tous".  Il contient des propositions à mettre en chantier et représente un engagement pour les 19 organisations signataires. JCH. 03-04-2019. Le texte peut être téléchargé ici.

Le débat national: Une chance, si jojo la carabistouille négocie du grain à moudre.
 

Le mouvement des gilets jaunes vient de nulle part, mais il signifie souffrance, désarroi, révolte, de celles et ceux qui depuis si longtemps font les bordures du progrès social.Depuis le 17-11-2018, samedis après samedis, les manifs succèdent aux manifs, prenant de court les partis politiques et les syndicats. A cette occasion les violences indignes qui se sont produites n'ont pas empêché la popularité de la contestation de se maintenir.

 

Le débat national proposé par Jojo la carabistouille est une réponse à ces actions après des mesures prises insuffisantes. Pourquoi Emmanuel Macron ne serait il pas appelé Jojo? Les mots ont un sens et des connotations. Jojo est l'égal d'Emmanuel ou de Edouard. Notre président devrait le savoir et éviter les tonalités méprisantes de certains premiers de cordée qui ne connotent que mépris et ne provoquent que méfiance ou même haine en retour.

Comment se fait il qu'un esprit si talentueux se laisse aller à des formules de café de commerce (ils ont leur charme) du style "Les Corses sont paresseux" ou les "Gascons sont menteurs"? Ce sont parfois les "Sachants" voulant faire "gens d'en bas" qui ainsi ne montrent que leur instinct de supériorité. Un président "ne devrait pas dire ça" mais plutôt faire revivre de vieux mots comme carabistouille qui dit bien ce que ne devra pas être le débat national.

En réalité, ce débat, réponse au rapport de force installé en France par le mouvement "Gilets jaunes" est une chance...si selon une vielle expression utilisée souvent par le leader de FO, André Bergeron, il y a du "grain à moudre". Du grain, c'est à dire des mesures concrètes de progrès social, "à moudre" c'est à dire permettant une plus grande responsabilisation de chacun. 

 

Nul ne connaît encore la manière de conclure le débat. Si c'est une synthèse présidentielle avec une panoplie de mesures annoncées par l'Elysée ce sera un ratage profond. Si c'est à la suite d'un "Grenelle" réunissant les "corps intermédiaires" pour une négociation, ce sera une avancée significative.

La Gauche devrait s'engager dans ce débat en renonçant à une attitude négative du "tout ou rien". Trop occupée à se compter en vue des Européennes, elle fait la "fine bouche", prend ses distances et ainsi se met d'elle même hors jeu. Elle plonge d'ailleurs dans les sondages en refusant cette culture du compromis négocié, que seul L Berger incarne. Dommage car ce débat devrait être aussi une chance pour la gauche si en situation de rassemblement elle était en mesure de proposer

 

Ce débat est unique sous la 5ème République. De toute façon il fera date comme étant une méthode de démocratie participative peu acceptée à gauche quand Ségolène Royal la proposait en 2007. Un des slogans de Mitterrand était, s'adressant au peuple, "Prendre le pouvoir pour vous le rendre". Jamais mis en chantier.

Le moment démocratique de ce début 2019 devrait permettre d'avancer dans plusieurs directions si du "grain à moudre" résultait de la synthèse de ce débat. Quelques exemples:

-  Un revenu décent pour tous devrait être possible.

-  Une démocratie participative vivante s'articulant avec la démocratie représentative

-  Une refonte de la loi NOTRE au bénéfice des Maires et de la liberté de choix.

-  Une décentralisation véritable renouant avec une promesse ancienne de Macron de "Pacte Girondin"

Il faut bien voir que pour ce qui est de la citoyenneté active, rien ne sera plus comme avant. La gauche, habituée depuis si longtemps, aux compromis d'appareils ferait bien de s'en apercevoir.

                                                                                        Jean Claude Hiquet 6-02-2019

Gilets jaunes. Les "spontex" de 2018. La "force citoyenne"
 

Qui sont les gilets jaunes? Probablement les plus inquiets, défavorisés, les plus intrépides de la strate basse des classes moyennes. Mais soutenus par quelques "bobos" ou "bourges" pleins de compassion. Tous les partis politiques traditionnels ont multiplié les efforts pour prendre leur train en marche.

Leur mouvement est inédit dans la période contemporaine. Ce sont les "Spontex" de 2018. Ce terme caractérisait, en 68, ceux qui prônaient l'expression spontanée "des masses"comme on disait à l'époque. Ils refusaient tout encadrement et se trouvaient tenus à distance par, en particulier, le service d'ordre de la CGT. Ils étaient une infime minorité.

La comparaison avec 1968, s'arrête là. En 68, le mouvement partit (Autour d'organisations telles que l'UNEF)  d'une jeunesse étudiante favorisée. éprise de liberté qui devait affronter une société archaïque. La jonction avec les syndicats et le monde ouvrier était souhaitée et eut lieu dans un second temps. Mais sur le plan politique ce fut le "parti de l'ordre" qui l'emporta fin juin, après une dissolution de l'assemblée.

Aujourd’hui nous avons à faire aux "spontex" qui "ne sont rien"selon le bon mot de notre président. Et ils veulent "être tout" maintenant. C'est l'expression de cette France marginalisée, "d'en bas", qui explose en cette fin 2018. 

Ce mouvement, peut être "une chance". C' est "Macron" qui l'a affirmé. Et voila que chacun tente de surfer sur cet épisode "Gilets jaunes". Mélenchon fonctionne comme au bon vieux temps et en est devenu pathétique quand il a appelé à de nouvelles manifs samedi dernier ou quand il affirme que le programme des gilets jaunes est quasiment le sien. Le PS ne recule devant rien en appelant à des référendums, comme si cette procédure lui était coutumière en étant aux responsabilités.

La récupération ne fonctionnera pas. Ce qui peut fonctionner, c'est, enfin, le renouvellement du logiciel d'une gauche qui se prononce enfin pour la fin des privilèges privés ou d'Etat. C'est à cette condition que la connexion avec la société se fera. Et puis " L'ordre juste",  "Les citoyens sont aussi experts de leur propre vie", " la force citoyenne", la "Démocratie participative" c'est parlant aujourd'hui ,non!

                                                                                                Jean Claude Hiquet  20-12-2018

Reconstruire le pacte démocratique pour bâtir une société plus juste

"Nous devons reconstruire notre pacte social autour des valeurs de justice et de fraternité" : Tel est le message porté par les places de la République, collectif dont fait partie France Nature Environnement et qui regroupe des syndicats de travailleurs et d’étudiants, des associations de l’éducation populaire, de défense de l’environnement et de lutte contre l’exclusion, et des mutuelles.
Lire la suite

 

Dans le Macronisme il y a de la jungle libérale et du réformiste autoritaire avec une charité bien ordonnée ...

 

Le Macronisme est une forme de gaullisme. Rien à voir avec le personnage historique "De Gaulle" mais tout à voir avec une gouvernance qui avait pour ambition de diriger le pays au delà des partis , ou avec tous, sauf les extrêmes. C'était une autre forme de "Et droite et Gauche" et de condamnation des "jeux " d'appareils et du "système des partis" dénoncés par De gaulle. Il s' agit en fait d'un Bonapartisme du 21ème siècle.

On est entré dans le 'tout libéral" sur le plan économique et dans une mondialisation assumée cadre dans lequel on peut gagner. Ainsi la fiscalité prévue prépare cela avec des premiers de cordée chouchoutés pour faire de la France un de leur terrain de jeu favoris........  Lire la suite plus bas

Dans le Macronisme il y a de la jungle libérale et du réformiste autoritaire avec une charité bien ordonnée ...
Dans le Macronisme il y a du libéral réf[...]
Document Adobe Acrobat [47.1 KB]

Un mouvement social ... introuvable

 

Nul ne peut affirmer ce que deviendra la grève perlée des cheminots. Ce qui est certain en revanche, c'est que se jouent en ce mois d'avril les perspectives d'un mouvement social mis en échec en 2017.

Philippe Martinez joue gros, lui qui avait vu dans la journée du 22 Mars 2018 une répétition générale. Sud-Ouest du 29 le cite: "En 68 c'est parti comme cela". Ce n'est pas exact et l'histoire n'est jamais du copié-collé.(Voir article Mai 68 irrécupérable). Suite ci-dessous

Un mouvement social introuvable
Un mouvement social introuvable.pdf
Document Adobe Acrobat [50.3 KB]

     Pouvoir d'Achat qui augmente: Mensonges, Com et enfumages. Cherchons l'erreur.

Dessin Permavenir

 

     Il parait que le pouvoir d'achat augmente. Ah!. Personne ne s'est rendu compte, enfin pour l'immense majorité des Français. Pourtant c'est largement répété par des communicants qui incarnent il parait le "Nouveau monde". Ils osent tout et donc aussi démontrer l'indémontrable. C'est de l'enfumage permanent.  Lire la suite ci-dessous

 

Pouvoir d'achat. Mensonges
Pouvoir d'achat .pdf
Document Adobe Acrobat [56.1 KB]

Réclame

Rendez vous

-  Jeudi 20 juin. Bayonne. Concert devant les terrasses des cafés à Saint-Esprit. 19h/21h. Et tous les jeudis de juin

-  Jeudi 20 juinDIDAM. EXPOSITION: LE SIÈCLE DE BALENCIAGA. Cristóbal Balenciaga est l’un des grands couturiers de l’histoire de la mode au 20ème siècle
-  Vendredi 21 Juin. Bayonne. Fête de la musique. Soirées musicales. A partir de 18h30, rue Sainte-Catherine
-  Samedi 22 juin.Tarnos. Feu de la Saint-Jean. L'association des Enfants de la cité des Forges vous invite au traditionnel feu de la Saint-Jean, pour partager ensemble une belle soirée de l'été qui commence ! Contacter le 06 27 69 33 74 pour plus d'informations
-  Samedi 22 JuinLe château de Gramont à Bidache. Bénédicte "Raconteur" de Pays propose des visites guidées  du château: la riche histoire des Gramont, les péripéties du château...2 visites guidées par semaine :Le mercredi et le samedi à 16h.

Tarnos 

Bayonne 

Musée basque

LUNA NEGRA Bayonne

DIDAM

Muséum. ANSOT. Expo. Jusqu'au 2-06-2019

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean Claude Hiquet | D'ici à demain