Jean Claude Hiquet | D'ici à demain
Jean Claude Hiquet | D'ici à demain

 Inventaire politique personnel. Etats des lieux et des mémoires pour espérer demain     JC Hiquet Juin 2017 après Big-Bang.

 

LIENS A REGARDER

​​​

Fondation Jean Jaurès. pour le progrès et la démocratie dans le monde. Terra Nova, laboratoire d'idées progressistes.L'observatoire des inégalités pour regarder notre société en face. Avec un regard sur l'INSEE, sur l’Observatoire français des conjonctures  pour quelles alternatives économiques

 

Déclaration commune jeudi 13 juin 2024

Avec un programme de gouvernement et des candidatures uniques dans les circonscriptions de France, les forces politiques qui ont constitué le Nouveau Front populaire donnent rendez vous aux Françaises et aux Français les 30 juin et 7 juillet prochain. Une immense attente d’union s’est exprimée. Elle est scellée.

A partir d'aujourd'hui, partout en France nous œuvrerons à élargir ce rassemblement avec toutes celles et ceux, Françaises, Français, associations, syndicats, partis politiques, personnalités engagées dans le débat public, qui partagent nos idées et nos orientations.

Nous aurons des candidates et des candidats communs capables de représenter la société française.

Nous avons œuvré à un programme politique de rupture avec une déclinaison pour les 100 premiers jours du mandat, des propositions concrètes pour que la vie des Françaises et des Français change, vraiment !

Désormais, l'arrivée du Rassemblement national au pouvoir n'est plus une fatalité.

Levez-vous et rejoignez le nouveau Front populaire. L'espoir est là !

Il est minuit moins le quart. Barrage au RN

Au 30 juin, il sera trop tard si les candidats Démocrates et Républicains ne sont pas en mesure de gagner les législatives. Il est trop tard pour disserter sur les causes de la montée du FN ou de faire de bons mots sur l'opportunité ou pas de la dissolution.

Aujourd'hui le Macronisme ne se relévera pas et la droite républicaine paralysée par son président est à terre. Seul le bloc de gauche constitue une alternative. Alors ne faisons pas la fine bouche

VOTONS "NOUVEAU FRONT POPULAIRE"

Nous savons que Mélenchon continue de se mettre en travers de la gauche. Sa dernière trouvaille avec les purges staliniennes le montre encore. Mais les démocrates en particulier avec R Glucksmann sont les garants de l'orientation responsable du nouveau front populaire.Votons, sans craintes

Papiers faits à la main

   http://jeanlouisfauthoux.wordpress.com      Jean Louis Fauthoux       jl.fauthoux@gmail.com  

Faire des économies ? Qui va payer : comme d’habitude les plus nombreux.

 

Le nouveau premier ministre à peine nommé fonce droit « dans ses bottes » et annonce à tout va, dans tous les domaines. On a peine à le suivre. Je crains qu’il ne confonde vitesse et précipitation. Une mesure du jour est chassée le lendemain par une nouvelle proposition. On quitte l’école, et on ne sait plus si le collège aura des groupes de niveau ou de besoin, et on passe à la santé, puis à l’agriculture, puis à la sécurité. On revient à la santé et les 5€ par « lapin » ressemblent fort à un plantage en règle. 

Puis on fait dans l’économie et voilà la dette qui fait son retour. Là les précautions s’imposent et on annonce qu’on annoncera. Prudence. Mais il faut aller vite, les agences de notation frappent à la porte.

Ce qui ressort c’est que de toute façon on fera payer les plus nombreux, mais on avait promis que les classes moyennes étaient sacrées. Restent les chômeurs. Un brin de précarité en plus pour 1 ou 2 milliards. Et un jour de plus pour le délai de carence et  ainsi les annonces se bousculent. 

En réalité, par idéologie, on met en œuvre ce qui découle da cette croyance appelée « Ruissellement »qui voudrait que l’argent d’en haut inonde le bas. Mais non Mr Attal on « ne prête qu’aux riches ». Les flux financiers tournent en rond. Le « Canard » du 10-04 a une excellente formule : « le ruissellent ça marche ! Alors que la France comptait 40 milliardaires en 2018, elle en abrite désormais 53 ».

Le résultat des cogitations attaliennes sera mécaniquement un accroissement sans précédent des inégalités.

La gauche, soucieuse de les réduire, avec raison, ne devrait pas, comme elle le fait sur d’autres sujets, balayer d’un revers de manche la question de la dette. Ce devrait être un sujet central à gauche. Le « Quoi qu’il en coute »  avait été approuvé.  Il convient de régler la facture et Il y a matière à propositions :

+ A court terme :

- Les cotisations plafonnées en matière sociale doivent être complétement déplafonnées

- Un impôt exceptionnel pour les couches supérieures serait pertinent

- La crise a profité à certains. Une part, des profits liés à la crise, doit être rendue.

+ A moyen terme 

-Une réduction mécanique des inégalités implique que les augmentations soient réalisées en valeur absolue et non en %. C’est une très ancienne demande syndicale.

-Il faudra bien un jour concrétiser cette promesse de F Hollande (« Un choc de simplifications » ou d’ Emmanuel Macron « Débureaucratiser la France ».

-Le « millefeuille territorial » devra être simplifié en s’inspirant de la dernière réforme des régions pour choisir une méthode inverse de celle conduite par F Hollande en son temps.

En attendant de vraies mesures que la gauche devrait soutenir, on fera comme d’habitude avec le « Rabot » financier, et on fera les poches des plus nombreux ou des moins agités.                                 Jean Claude Hiquet 12-04-24

Saint Jean de Marsacq

Une nouvelle association a été finalisée en 2023: "Mémoire et Patrimoine

d’auts còps a doman ». Le N°1 de son journal  indiquera dans sa première page:  Voici le journal des St Jeannais, de leur histoire, de leurs histoires, de leurs patrimoines, des événements qui ont fait l’objet de conversations ou de controverses. Ce sont des pages du vrai roman de St Jean qui sont ici proposées.
Le bureau de l’association.                        Voir 
Rubrique "Mes Panthéons"

En  Palestine, depuis au moins 1948, se trouve le catalyseur de tous les conflits mondiaux.

Régler la question palestinienne est la condition indispensable pour une paix durable dans le monde. Des universités américaines, en passant par les banlieues françaises, en arrivant à Gaza la martyre, tout ces conflits ne font qu'un. On était près de parvenir à une solution, après les accords d'Oslo. C'est la premère fois que les jeunes de Gaza prenaient dans leurs bras des soldats israéliens. Mais .. Mais Rabin qui disait "je combattrai le terrorisme comme s'il n'y avait pas de processus de paix, mais je poursuivrai le processus de paix comme s'il n'y avait pas de terrorisme. Ce ne sont pas les terroriste qui décident, c'est moi". Il en est mort. Le Moyen orient ne s'en est jamais remis.

Aujourd'hui, 2 extrémismes se font face et tout est bloqué. C'est la guerre qui n'en finit pas. Comme le dit Thomas Friedman " La situation actuelle est le résultat de la politique menée par les pires des Israéliens et les pires des palestiniens; l'avenir ne pourra être construit que par les meilleurs des Israéliens et les meilleurs des Palestiniens". JC Hiquet 27-12-2023.

    La commune de Paris, sujet tabou de la République ....  ICI

   Fiasco des Allées Shopping à Ondres ...   Dossier à consulter   ICI

Fin de la NUPES : Impasse politique à gauche. En sortir comment?

 

Impasse à gauche. Nous le savions depuis 2017, comme indiqué souvent dans les articles précédents. JL Mélenchon est un obstacle à la victoire de la gauche. Tout indique qu’en cette fin d’année 2023, il fait peur à une majorité de l’électorat. Ce « plafond de verre » concerne désormais la gauche.

Il ne s’agit pas uniquement d’une personne mais d’une ligne politique. Regrouper toutes les radicalités sacrifie  la raison et le cadre républicain. L’agitation est permanente et outrancière et pour la France insoumise, dans les faits, la « fin justifie les moyens ». C’est le contraire de la gauche.

 

Certes, l’itinéraire et la personnalité du « Grand timonier », JL Mélenchon, explique cela. Rassembler ne l’intéresse pas, il travaille à son « écurie présidentielle. Dans la dernière période il s’en est pris aux principaux partis de gauche et il à même fait fort en associant F Roussel au collaborateur actif Doriot.

Mélenchon  a toujours gravé dans son bréviaire politique, le « non » du peuple français à l’Europe en 2005. Il avait cru qu’il pourrait être rejoint par H Emmanuelli dans son entreprise de refondation. Peine perdue.

Depuis il a toujours été fidèle à la « ligue bolivarienne ». Le fossé qui le sépare de la gauche sur la laïcité, sur la Russie de Poutine, sur le « Hamas », sur les conditions de la femme, sur l’Europe, sur l’énergie, sur la décentralisation et bien d’autres sujets est devenu un gouffre qui l’empêche de rassembler.

Ce qui fait s’interroger certains des proches: « Mélenchon veut-il vraiment gouverner ? »

 

Il a d’ailleurs lui même, annoncé le clap de fin de la NUPES. Il indique « Il n’y a plus de NUPES, c’est un constat, mais ce n’est pas de mon fait ». 

Dans cette situation, chacune des composantes de la gauche ira séparément au scrutin européen et le combat pour connaître celle qui sera en tête, promet d’être terrible. Les accusations de traitrise ou pire laisseront des traces et on constatera l’impuissance et l’impasse dans laquelle se trouve la gauche.

 

Quelle sortie par le haut? Pour éviter une impasse il n’y a pas d’autre voie que la mise en chantier d’un nouveau rassemblement. Si une liste socialiste ouverte, qui renonce définitivement au populisme de gauche, conduite par Raphaël Glucksmann fait un bon score on aurait là les prémisses d’un renouveau.
Comme l’indique L Joffrin dans le Journal-info : « Imaginons, que cette liste réformiste dépasse clairement les 10% avec des Insoumis à 7% : c’en est fini de la domination mélenchoniste sur la gauche. Un paysage nouveau émergera … » 

La FI ne s’y est pas trompé et les attaques ont commencé. Cette perspective est la seule qui pourrait modifier la donne en vue de 2027          Jean Claude Hiquet 26-12-2023

Après le Big-Bang de 2017..... Un univers politique explosé et des affrontements devenus la norme. "Où allons nous?"

 

Jérôme Fourquet en 2019 a publié un  livre qui a fait date. "L’archipel français" décrit une France éclatée, un pays à plusieurs vitesses. Et ceci a commencé dès les années 1990 pour se poursuivre avec une montée qui semble inexorable du front national.

Tout est exacerbé. Et ce démembrement social s'opère à grande vitesse. 

Il touche tous les domaines de la vie en société. On pourrait parler des féminicides, des cours de récréation plus que jamais jungles, propices aux harcèlements immondes..etc.

 

Tout explose entre les riches et les pauvres. 

On a 2 mondes qui ne se côtoient même pas. Certes, ils se savent exister mais entre le grand déclassement et les "premiers de cordées" il y a un abîme tel, que le slogan "Fraternité" devient  vide de sens. Il est au mieux remplacé par la Charité.

Les restaus du coeur sont en ce début d'automne, dans l'impossibilité d'assurer leur mission.

14% des ménages sont en situation de privation matérielle et sociale. Ce chiffre reste stable. 30 % de la population estime qu’elle ne pourrait faire face à une dépense imprévue de 1 000 euros, ce qui en dit long sur l’épargne des catégories populaires.

10 % de la population dit se priver d’éléments de base, comme chauffer suffisamment son logement ou s’acheter des vêtements. C'est la pauvreté structurelle installée, avec des inégalités qui explosent.

 

Aucune réponse  n'est apportée

Il y eut un discours d'E Macron consacré à la pauvreté. Des carabistouilles. Les offres politiques sont inexistantes mis à part les traditionnelles hausses d'impôts pour les riches ou les incantations sur le travail qui doit payer. 

                                                                  Suite ci dessous

                                                                                                            Jean Claude Hiquet 23-09-2023

Après le Big-Bang de 2017..... Un univers politique explosé et des affrontements devenus la norme. "Où allons nous?"
Paysage politique éclaté.pdf
Document Adobe Acrobat [72.1 KB]

Bouclier protecteur pour eau, gaz, électricité
 les difficultés de vivre  ont, pour beaucoup, fortement progressé.

L'énergie va augmenter grave, dans un contexte d'explosion des inégalités. Il est plus que temps de promouvoir un "bouclier eau-énergies" qui va accorder gratuitement à chaque foyer, un minimum pour le chauffage, le gaz, l'électricité et l'eau. Au delà de ce bouclier protecteur, droit pour tous, les tarifs seront progressifs.  
JCH 03-10-21

Saint Jean de Marsacq

BAYONNE

Musée Basque Histoire de Bayonne

DIDAM

Mairies du Seignanx et Bassin de vie

RECLAMES

Ces mots de Voltaire sont éclairants. Il livre une définition du fanatisme
Laicité. Voltaire.BN PS.pdf
Document Adobe Acrobat [55.6 KB]

CAUTERETS

Version imprimable | Plan du site
© Jean Claude Hiquet | D'ici à demain