Jean Claude Hiquet | D'ici à demain
Jean Claude Hiquet | D'ici à demain

PS Seignanx

Exclusion pour 9 moisde septembre 2019 à Mai 2020, de 4 camarades de la section socialiste de Tarnos

 

La fédération des Landes du PS, par le truchement de la commission des conflits, a donc exclu pour 9 mois, de septembre 2019 à Mai 2020, 4 camarades de la section de Tarnos élus à la communauté de commune.

Sud-ouest titrait le 11-12-2019: "Seignanx du Rififi au PS". C'est ainsi que le sujet a été rendu public, par l'intermédiaire d'un groupe d'opposition proche du Président de la communauté de communes. En section du PS nous avions décidé de ne pas en parler, le PS n'ayant pas besoin dans un contexte difficile d'ajouter du ridicule à sa situation déjà périlleuse.

Appel a donc été transmis en temps et en heure au Bureau national. Pas de suites en ce début janvier. Il y autre chose à faire. On le comprend. Bien entendu après la décision finale sur ce sujet je publierai les documents qui concernent ce conflit.

 

Ce désaccord entre socialistes tarnosiens et du Seignanx est ancien et il était de la responsabilité du Président de la CC de le solder par le haut. (Les délégués socialistes de Tarnos avaient pourtant fait le premier pas en votant pour lui lors de son élection.)

E Guilloteau a fait le contraire en choisissant de solliciter le département pour casser le PS Tarnosien. Ceci pour 9 mois à l'approche des municipales. C'est bien sûr un hasard. Ces tentatives de pressions et de manipulations  ont fait flop, puisque la fédération 40 du PS s'est empressée de soutenir le Maire sortant de Tarnos, ainsi donc que les exclus appartenant à la majorité municipale, pour le futur scrutin.

 

En réalité on ne comprend pas au PS du Seignanx que des chefs et des "godillots" suivistes ça n'existe plus. Les élus tarnosiens ne sont pas élus sur une liste "Guilloteau" mais doivent des comptes aux électeurs tarnosiens. 
Ils sont donc exclus au nom du parti dont le président de la CC serait le centre de gravité dans le Seignanx. Cette conception d'un parti fonctionnant sur la base du "Centralisme démocratique" a fait son temps et relève davantage de pratiques néo staliniennes plutôt que d'un fonctionnement apaisé.

Cette dérive traduit une inquiétude pour les prochaines municipales. La politique de la calculette indique qu'il faudra à E Guilloteau, un maximumde tarnosiens qui votent pour lui. Il lui faut des listes complaisantes sur Tarnos. Il y en aura peut -être 3. Pas mal joué mais plutôt raté pour ce qui est d'affaiblir la majorité sortante à Tarnos. Le contraire va se produire.

 

Et il serait pas mal que dans le Seignanx la pratique majoritaire cède la place à un fonctionnement de coopération. Utopique après cet épisode irresponsable? 
             

                                                                                             Jean Claude Hiquet 17-01-2020

L' EXCLUSION de 4 élus socialistes tarbosiens, délégués à la Communauté de Communes du Seignanx, prononcée par la commission des conflits des Landes (VOIR CI-DESSUS) est cassée par la commission des conflits nationale le jeudi 19-03-2020.
L'orientation tarnosienne de rassemblement de la gauche est ainsi validée.

Mairies du Seignanx et Bassin de vie

RECLAMES

Landes  - Tarnos 

BAYONNE

MUSEE BASQUE ET DE L'HISTOIRE DE BAYONNE

Biarritz. 28 Septembre

BARTHES ANSOT

CAUTERETS

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean Claude Hiquet | D'ici à demain