Jean Claude Hiquet | D'ici à demain
Jean Claude Hiquet | D'ici à demain

Titre

Sont ici rassemblés articles ou documents à propos du COVID 

Pandémie...
Les plus fragiles, ALERTE.

 

Le nombre de cas positifs repart à la hausse.

Pour les Landes le taux d'incidence était à 839 le 14 Mars, (Le seuil d'alerte est à 50) avec un taux de reproduction à la hausse.

C'est dans ce contexte fort incertain que l'on décide la fin de l'obligation du port du masque en intérieur (hors transports collectifs). Le pass vaccinal est également suspendu (sauf dans les établissements de santé, les Ehpad et les établissement accueillant des personnes en situation de handicap). Décision irresponsable?. On est en droit de se poser la question

Certes la tension hospitalière est supportable. Mais la contradiction, entre, circulation du virus subie, et un retour à une vie quasi normale choisiest lourde de conséquences pour les plus fragiles. 
Par ailleurs on sait que l'effet des vaccins diminue avec le temps

La communication officielle est par trop décalée du réel. Les appels à la prudence sont inaudibles. Alerte pour les plus fragiles à qui l'on doit respect, protection et pour le moins vérité.  

                                                                                                 Jean Claude Hiquet 15-03-2022

La vaccination patine grave ... pourtant on y est presque ... Se reprendre

Eligible à la 3ème dose, j'avais rendez vous au centre de vaccination de la maison des associations à Bayonne. En retard, je m'excusais et je m'entendis dire par le médecin qui m'accueillait:" Pas de soucis vous auriez pu venir bien plus tard il n'y a personne". En effet la salle de repos après injection (Photo) était déserte. je m'y trouvais seul. Sans doute un jour particulier, mais en ce début d'automne la vaccination patine grave et c'est fort dommage.

 

Les taux d'incidence baissent régulièrement depuis le milieu de l'été. Les faits sont têtus et il est démontré que la vaccination est efficace. Les manifs du samedi n'ont aucun sens au regard de la crise sanitaire. Même le passe sanitaire a joué un rôle positif ne serait que pour une sensibilisation forte. 
Il est fort dommage que la politique de bas étage se soit invitée pour soutenir cette contestation incompréhensible, qui plus est au nom de la liberté. 
Il est fort dommage que de grandes centrales syndicales aient permis d'utiliser leur nom pour des opération parfois très virulentes contre des mesures sanitaires indispensables.

 

Dans cette situation on assiste à un relâchement général. De grands rassemblements sportifs ou autres ont abandonné masques et gestes barrière. La sphère privée n'est pas en reste pour "faire comme avant", ou même dénoncer la rigueur qui reste indispensable. Quelle irresponsabilité!

Pourtant on y est presque, pourtant "les jours d'après" ne sont peut être pas loin pour peu que le sérieux de chacun l'emporte et que les responsables ne mélangent pas le débat d'idées indispensable avec l'instrumentalisation éhontée de la crise sanitaire au profit de qui?

Les populismes de droite ou de gauche, sous prétexte de radicalité, et avec la démultiplication  offerte par les réseaux dits sociaux trouvent un terreau fertile. Se reprendre, à droite et à gauche, tel est l'enjeu des prochaines semaines.
                                                                                                   Jean Claude Hiquet 21-09-2021

Une seule solution: la vaccination obligatoire  pour tous ...              Sans tarder
(Sources courbes: COVIDTRACKER)

 

Depuis presque 18 mois, la pandémie fait des ravages, en nombre de victimes, mais aussi dans les esprits. En ce début d'été la situation en France n'est pas si mauvaise. Le taux d'incidence est encore bien au dessous du seuil d'alerte, mais le taux de reproduction atteint le chiffre 1 au delà duquel on se trouve en situation épidémique. 

L'exemple de pays voisins (Royaume uni, Portugal ...) et l'expérience indiquent qu'avec le nouveau variant une dégradation rapide doit venir cet été.

Selon Sud Ouest, " ... samedi dernier en Catalogne, ce sont 5 379 personnes qui ont été contrôlées positives au Covid-19. À l’échelle de la France, cela représenterait quelque 47 000 cas en 24 heures, selon le journaliste Vincent Glad". 

Tout peut aller très vite et il convient d'y faire face. En France, la configuration descendante de la courbe des contaminations s'est retournée, d'abord à partir du 18 juin dans les Landes, puis du 1er juillet en moyenne nationale (voir doc plus haut). Aujourd'hui ça se calme fort dans les Landes probablement après un traçage strict des contaminés. Ailleurs les progressions des courbes se confirment.

Cette situation appelle des réponses claires, qui anticipent, pour éviter une nouvelle vague mortifère.

 

Il est de la responsabilité de l'Etat

+  de faire en sorte que l'obligation du port du masque soit maintenue dans les lieux fermés ainsi que dans les lieux ouverts mais denses.

+  d'indiquer que la vaccination pour tous les majeurs, et bientôt les autres,  demeure la seule solution. Arrêtons de stigmatiser les soignants et préparons une obligation pour tous, sans tarder.

+  de valider la participation à un maximum de moments de la  vie sociale, sous réserve d'un passeport sanitaire

+ de garantir la gratuité des tests pour les mineurs leur permettant le respect d'autrui dans les moments de rencontres publics ou privés

 

Il est aussi de la responsabilité de chacun:

+  d'accepter la vaccination seule solution, et de participer à la mise en place d'un " passeport sanitaire" par le biais de l'application "TousAntiCovid".
+  la promotion et la pratique d'une hygiène  de vie et des gestes barrières, y compris après vaccination

+  le respect de soi même, et des autres, pour réaliser des tests en cas de non vaccination, pout tout événement privé ou public.

Nous sommes, à l'évidence, à un moment charnière qui nécessite un rassemblement de toutes les prises de paroles, de toutes les oppositions, autour des mesures sanitaires indispensables. Les complotismes variés doivent être confondus par des argumentations cohérentes. Le politicien et le calcul tactique dans cette période pré électorale seront sévèrement condamnés. 
La gauche se grandirait en refusant tout discours sur des mesures soit disant liberticides. La 1ère liberté aujourd'hui c'est de se défaire de la pandémie. Le refus de la vaccination est atteinte à la liberté et à l'intérêt général. Parions sur l'optimisme et la responsabilité.                                              
                                                                              Jean Claude Hiquet 10-07-2021

14 juin 2020: Macron déconfine...et fait dans la com...Attention aux colères.

 

Une intervention télévisée de Macron, que d'aucuns ont jugé inutile. Oui mais, pour la suite, la suite qu'il prévoit, elle était essentielle. D'abord pour annoncer un déconfinement partiel certes, mais ample, ensuite pour affirmer sa présence après les interventions appréciées de son premier ministre en hausse dans les sondages. Il ne le nomme pas tout en annonçant une nouvelle étape du quinquennat . Chacun a compris que du changement s'annonceaprès les municipales, sauf imprévus.

Donc on a assisté à un exercice de communication avec des évidences, une clarté salutaire, des thématiques détaillées ..en juillet ... et des manques
La com présidentielle a consisté à donner dans l'autosatisfaction. Il a rappelé que le déconfinement du 11 Mai fut son choix, tellement décrié, mais au final on a eu une réussite. Ce n'est pas faux mais les errements de Mars sont passés à la trappe. Il prend sa part dans les approximations et rappelle la nécessité de se "réinventer" à tous les niveaux. C'est toujours à vérifier.

On a eu droit aussi à des évidences qui ont été rappelées, comme encore les promesses d' assumer des mesures de transition écologique ou de retour à une ambition industrielle par des relocalisations.
Son propos eu un moment fort d'une clarté salutaire sur le communautarisme ou même sur notre histoire. Najat Valaud Belkacem l'a souligné sur Twitter " Merci de condamner avec force le « communautarisme, séparatisme et réécritures haineuses et fausses du passé» " David Habib de la même façon a souligné à juste titre "Je veux juste dire que je suis d'accord avec son propos sur l'histoire. Juger les faits et les hommes du passé avec notre regard du 21ème siècle n'est pas un exercice juste, scientifique, convenable. Emmanuel Macron a raison de nous appeler à la vigilance sur cette question. En cela, je ne partage pas l'appel de Jean-Marc Ayrault sur Colbert."

On n'a trouvé dans l'intervention présidentielle rien de concret, de précis. Les "jours heureux" annoncés en avril ont disparu. On eut simplement des thématiques ambiguës comme le "Travailler et produire davantage" ou une promesse renouvelée de reconnaissance du local, avec davantage de "libertés et de responsabilités" aux élus de terrain. Tout cela sera détaillé ....en juillet.

Rien sur le chômage qui monte ou sur la précarisation. Rien sur les inégalités.
Si on peut se féliciter de l'intégration des "Corps intermédiaires" dans la construction de l'avenir rien n'est acquis.

Lors de la reconstruction en 1945 les mineurs furent à l'honneur (Mineur le sort de la France est entre tes mains disait une affiche) et des promesses furent faites et ... non tenues. Ce furent les réservistes de l'armée appelés pour mater les grèves en 1947. Certes "comparaison n'est pas raison", mais attention aux colères des soignants agglomérées à d'autres colères si les réponses ne sont pas au niveau.
Dans cette situation, la gauche des cris et de la protestation, devra aussi devenir la gauche de la proposition et de l'espérance, en évitant de s'aventurer dans des combats douteux

Jean Claude Hiquet 17 juin 2020

   Secours Populaire

Enfants: Camps Moyen Orient.  ACCUEIL

Mairies du Seignanx et Bassin de vie

RECLAMES

Ces mots de Voltaire sont éclairants. Il livre une définition du fanatisme
Laicité. Voltaire.BN PS.pdf
Document Adobe Acrobat [55.6 KB]

BAYONNE

CAUTERETS

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean Claude Hiquet | D'ici à demain