Jean Claude Hiquet | D'ici à demain
Jean Claude Hiquet | D'ici à demain

Le Seignanx...hors sol et hors du temps?
 

Le Seignanx à mi mandat présente un bilan de la gestion de la CC par sa majorité. Des actions engagées bien sûr, des réussites, des initiatives nombreuses certes, en matière d'urbanisme et d'environnement, et ce n'est qu'à propos du tourisme qu'un bilan contrasté est signalé.

Bref se dégage d'une lecture rapide du bulletin diffusé à la population, une impression de "globalement positif" dans tous les domaines. Voila une collectivité donc, qui a redressé la barre, mieux, qui  se trouve sauvée par une nouvelle taxe prélevée.(TEOM).  Il y a même des "marges de manœuvres pérennes". De quoi se plaint-on donc en France? Pourquoi ce tintamarre des Maires qui ne parviennent plus à joindre les 2 bouts? Ils doivent se tromper. Tournons nous vers le Seignanx.

En vérité la dernière livraison de la communauté de commune est à prendre pour ce qu'elle est: une bonne communication de chef de service mandaté pour "vendre" la marque Seignanx sans autre objectif. C'est un choix, ça peut marcher, mais cette tonalité est largement hors sol et hors du temps comme si faire de la politique consistait simplement à communiquer l'instant, le court terme, hors contexte.

En réalité le Seignanx est à la croisée des chemins mais ne veut pas le voir ou le dire comme si toute réflexion était impossible. Mais "Parler vrai" il le faudra bien.

 

La situation financière est incertaine. Le Seignanx ne s'est rétabli que sous perfusion départementale avec une taxe choisie d'entrée à son taux très élevé. La contraction des recettes va le toucher comme toutes les collectivités. Il lui sera demandé des économies sous peine de voir ses dotations baisser. Pour faire face il lui sera impossible d'éviter la question de son périmètre et de l'adéquation à mettre en chantier entre communauté de commune et bassin de vie. Inutile d'accuser Tarnos de vouloir aller avec Bayonne. Le Seignanx y est déjà. Les périmètres de 1790 ne tiendront pas à l'épreuve de la géographie et de la vie telle qu'elle va. La politique ne détournera plus  longtemps le principe de réalité.

Par ailleurs, le projet phare des allées shopping est caduc. Auchan a définitivement déserté. Le modèle qui a inspiré les hyper, est abandonné, et les habitudes de consommation vont trancher. Aucune réunion publique n'a eu lieu sur ces sujets. Par contre une réflexion visant à se demander comment on équilibrerait l'agglomération bayonnaise au Nord avec une  RD 85 véritable périphérique extérieur, serait la bienvenue.

Ces sujets mériteraient de nombreuses communications sans oublier la conception des CC (centralisées ou pas) et leur gouvernance.

La gouvernance du Seignanx est illisible à la lecture de Sud Ouest. Il s'agit en fait d'une configuration originale. On fait pas dans le consensus au contraire. La majorité c'est tous hors Tarnos avec la commune disposant se la moitié des citoyens mise hors jeu. C'est dire le chemin à parcourir pour parvenir à une CC "normale" ou mieux pertinente au regard de la démocratie.

                                                                                                  Jean Claude Hiquet   09-10-2017

Réclame

Rendez vous

 

-  Jeudi 21 Mars. Rencontre Dédicace Librairie Hirigoyen. David Diop.

Vendredi 22 Mars. Rencontre Dédicace Librairie Hirigoyen. Serge Mestre.
-  Vendredi 22 MarsMusée basque. 15h.  Histoire d’Al Andalus 711-1492  Les migrations du savoir Anne de Roll Montpellier
Vendredi 22 MarsLuna négra. 20h15. CONTRE-BRASSENS Musique & Chanson

Pauline Dupuy,Michael Wookey… ou quand les chansons pop et décalé du british singer songwriter Michael Wookey croisent les interprétations féminines de Georges Brassens par la contrebassiste et chanteuse Pauline Dupuy. Et samedi 23.-  - -  Samedi 23 Mars.  Soirée Café  théâre Tarnos. Salle Thorez . 20h30. Ma vie de grenier.

Tarnos

Bayonne 

Musée basque

LUNA NEGRA Bayonne

DIDAM

Muséum. ANSOT. Expo. Jusqu'au 2-06-2019

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean Claude Hiquet | D'ici à demain